Revalorisation du potentiel minier français : le BRGM publie un rapport sur les méthodes prédictives appliquées à la province à étain du Massif armoricain

Le rapport " Revalorisation du potentiel minier français : méthodes prédictives appliquées à la province à étain du Massif armoricain " vient d'être publié.
29 mars 2018

Ce rapport a été réalisé dans le cadre des opérations d'appui aux politiques publiques du BRGM avec le soutien de la Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DGALN/DEB) du Ministère de la transition écologique et solidaire.

Le Massif Armoricain est la première province pour étain de France avec 55 % du stock métal connu, soit 34 080 t Sn métal. Le Massif armoricain contient au moins cinq districts économiques (Abbaretz-Nozay, Montbelleux, Lanmeur, Tréguennec et Saint-Renan). Tous ces districts, à part le granite à métaux rares de Tréguennec, sont portés par des filons, veines, stockwerks et greisens associés à des intrusions de granites.

Les études de prédictivité réalisées (Weight of Evidence, Cell-Based Association ou CBA, développée au BRGM) couplant les données de géologie et de géophysique (magnétisme, gravimétrie) mettent en évidence de manière prioritaire un potentiel de nouvelles ressources en étain sur le pourtour du massif de Pontivy-Langonnet, les pourtours est et nord des massifs de Mortagne et de Partenay et le flanc nord et le prolongement NE du massif de Saint-Renan-Kersaint. Dans les districts connus historiquement, les résultats retiennent un potentiel de ressources complémentaires dans l’environnement immédiat (1 à 5 km) autour des gisements connus pour les districts d’Abbaretz, de Montbelleux, de Lanmeur. D’autres granites à métaux rares de type Tréguennec pourraient exister selon un axe ouest-est sur plusieurs dizaines de kilomètres à l’est du gisement connu.