Les ressources minérales en France et leur gestion

Le sous-sol français dispose de ressources en substances de carrières ainsi que des ressources en substances de mine (notamment sel, hélium et différents métaux). Quelques mines sont encore en activité : sel, bauxite, or en Guyane et nickel en Nouvelle-Calédonie. Les carrières correspondent à une activité extractive bien plus importante, avec des matériaux de construction (granulats), des roches de construction et ornementales ainsi que des minéraux industriels (talc, diatomite par exemple). Des granulats sont également extraites au large des côtes françaises. La France accueille également de nombreuses activités de première transformation des minéraux (production de ciment, de chaux, de plâtre, mais aussi activités une grand variété d'activités métallurgiques).
Ces activités sont régulées par le code de l'environnement, et en supplément, le code minier pour l'extraction de certaines substances (les substances de mine et les activités extractives en mer).
Les mines et l'industrie minérale française

Les mines et l'industrie minérale française

Direction générale de l'aménagement, du logement, et de la nature

Infographie : ressources géologiques en France

Infographie : ressources géologiques en France

Gouvernement - Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature

Le potentiel du sous-sol français

Le potentiel du sous-sol dépend de sa richesse en substances utiles à une activité humaine. En France, le tungstène, l’or et l’antimoine demeurent les métaux au plus fort potentiel auxquels s’ajoutent entre autres les granulats, et le gypse, l’andalousite, le talc ou la silice pour les minéraux industriels.

L’exploration minière est l’étape préalable à tout projet d’exploitation d’une mine. L’exploration vise à mettre en évidence l’existence d’un gisement exploitable du point de vue technique et économique respectueux de l’environnement et des personnes.

Infographie - Les étapes du projet minier

Infographie - Les étapes du projet minier

Gouvernement - Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature

Les mines en France

L’activité minière est à la base de l’approvisionnement en matières premières de nombreuses industries comme la chimie, l’électronique et l’aéronautique, ou encore l’agro-alimentaire. Cette activité industrielle accompagne également la transition énergétique (mobilité électrique, éolien, photovoltaïque, etc.). Des mines sont toujours exploitées en métropole (sel, bauxite, calcaires bitumineux), en Guyane (or) et en Nouvelle-Calédonie (nickel).

Galets de silex du Hourdel (Somme)

Galets de silex du Hourdel (Somme)

BRGM - F. Michel

Les carrières en France

Talc, gypse, sable alluvionnaire, calcaire, andalousite, kaolin, sable siliceux, diatomite, pierres de construction… Avec près de 3600 carrières actives, la France bénéficie d’une activité extractive en substances de carrières parmi les plus importantes en Europe, lui assurant une certaine indépendance. Régies par le Code de l’environnement, les carrières permettent l’exploitation de matériaux de construction, de roches ornementales et de minéraux industriels utiles à de nombreuses filières industrielles, à l’aménagement du territoire et à la confection de produits du quotidien.

Usine d'aluminium à Dunkerque

Usine d'aluminium à Dunkerque où sont produits plaques et lingots du métal blanc

Rio Tinto

Les activités de première transformation

Les roches et les minéraux sont exploités en mine ou en carrière pour en extraire des substances utiles au quotidien et valorisables. Or, le minerai extrait est rarement utilisé directement comme produit fini (métaux et minéraux), et doit subir une première transformation dans une usine de traitement selon une succession d’étapes (flow sheet) alliant minéralurgie et le cas échéant métallurgie. Les procédés de traitement sont un enjeu de forte concurrence entre les entreprises du secteur car ils constituent la base du savoir-faire de chaque acteur industriel.

Navire exploitant des granulats marins

Navire exploitant des granulats marins

Site Sables et graviers en mer (sablesetgraviersenmer.fr)

Les ressources minérales des fonds marins

Les ressources minérales non énergétiques des fonds marins sont peu ou pas exploitées. Difficiles d’accès et méconnues, ces ressources peuvent pourtant constituer une future réponse aux besoins croissants en métaux rares et en granulats. La France, qui dispose du deuxième espace maritime mondial, pourrait un jour avoir l’opportunité de valoriser un potentiel géologique important.

Grâce à l’étendue et à la configuration de son plateau continental, la France possède de grandes ressources en granulats marins. Aujourd’hui exploitées en Manche et sur la façade Atlantique en complément des granulats terrestres, elles répondent aux besoins des régions littorales et adjacentes.

Sur le plateau continental et au sein de la ZEE des minéralisations métalliques sont possibles.

Les ressources minérales dans les eaux internationales sont quant à elles gérées par une autorité internationale. La France dispose de deux permis d’exploration dans les régions internationales de Clarion-Clipperton et de l’Atlantique Nord.

Consultez les actualités sur les ressources en France et leur gestion