Rapport sur l’analyse de la vulnérabilité d’approvisionnement en matières premières des entreprises françaises

La rapport sur l’analyse de la vulnérabilité d’approvisionnement en matières premières des entreprises françaises a été publié.
3 juin 2019
Logo du Conseil général de l'économie

Logo du Conseil général de l'économie

© Conseil général de l'économie

Le rapport, réalisé à  la demande du ministre de l'économie et des finances et du vice-président du conseil national de l'industrie, vise à cerner la vulnérabilité des chaînes d'approvisionnement en matières premières des entreprises  industrielles françaises et à proposer des mesures de nature à réduire l'exposition des entreprises concernées. 

Le comité stratégique de filière Mines et métallurgie, le comité pour les métaux stratégiques, la direction générale des entreprises, la direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature au titre de la politique des mines et de la sécurité de l’approvisionnement en substances minérales non énergétiques et la direction générale du Trésor ont apporté leur concours à la mission du Conseil général de l'économie constituée de Nathalie Homobono et Denis Vignolles ingénieurs généraux des mines.

Le rapport recommande 18 mesures regroupées en 5 axes d'actions :

  • Mobiliser les entreprises et les filières sur les enjeux d’une connaissance et d’une sécurisation renforcées de leurs chaînes d’approvisionnement ;
  • Élaborer un plan de programmation des ressources minérales nécessaires à la transition énergétique et numérique, et à la mobilité électrique d'ici fin 2020 et mettre en oeuvre de premiers plans d'actions à plus court terme ;
  • Favoriser l'accès aux matières premières primaires et secondaires ;
  • Accompagner le développement d'une filière française et européenne de recyclage des métaux ;
  • Renforcer la coordination et les moyens d'actions des organismes publics chargés de la veille et de l'anticipation sur les ressources minérales, au bénéfice des entreprises, des filières et des politiques publiques.