Publication par l'ADEME des "intensités matières" des principales technologies du système énergétique

L'ADEME publie le rapport " intensités matières " des principales technologies du système énergétique, c’est-à-dire la quantité de matière mobilisée pour une performance donnée.
25 mai 2021

Le projet de recherche SURFER vise à fournir des éléments de réponse sur la faisabilité de la transition énergétique (TE) française au regard des besoins en matières minérales, en matières énergétiques, en eau et en sols qui en découlent. L'étude a été réalisée par le BRGM et le CNRS-ISTERRE dans le cadre de ce projet cofinancé par l'ADEME.

A cette fin, le travail décrit dans ce rapport a porté sur la caractérisation des « intensités matières » des principales technologies du système énergétique, c’est-à-dire la quantité de matière mobilisée pour une performance donnée. Ces intensités matières (IM) permettront d’estimer les flux et stocks de matières mobilisés selon différents scénarios énergétiques dans la suite du projet, et d’analyser les risques d’approvisionnement associés. Une recherche bibliographique a été effectuée pour identifier des données originales de type «composition matière» pour les technologies de la transition énergétique mais également pour des filières énergétiques classiques (gaz, pétrole, charbon, nucléaire).

Ce travail s’accompagne d’une analyse des principales sous-technologies et des enjeux vis-à-vis la consommation matière. Un travail d’harmonisation des données collectées a également été réalisé.

En synthèse, par technologie, se présente un ensemble de valeurs d’intensité matière pour les substances considérées dans SURFER (en t/MW ou en t/produit ou en t/MWh) qui représente l’état actuel de la technologie.