Publication du Plan national des ressources par le Ministère de la transition écologique et solidaire dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route pour l’économie circulaire de 2018

Ce plan a été élaboré par le CGDD en partenariat étroit avec la Direction de l’eau et de la biodiversité, la Direction générale de l’énergie et du climat et les services des Ministères en charge de l’agriculture et de l’économie.
30 août 2018

Le Plan national des ressources fait le point sur la dépendance et le degré de vulnérabilité de notre économie aux ressources minérales, à la biomasse et aux sols.

Le Plan délivre quatre messages clés :

  • Il faut réduire les besoins en ressources naturelles de nos sociétés en accélérant la transition vers une économie circulaire. En effet, dans un contexte de forte croissance démographique, d’augmentation des niveaux de vie et de diffusion rapide des modes de production et consommation occidentaux fortement consommateurs de ressources, il est indispensable de produire en utilisant moins et plus longtemps les ressources naturelles si l’on veut maîtriser les coûts environnementaux et économiques de leur consommation ;
  • Même en utilisant moins et plus longtemps les ressources naturelles, le recours à des ressources primaires, qu’elles soient produites sur le territoire national ou importées, restera indispensable du fait de la croissance inéluctable de la demande au niveau mondial ;
  • En outre, la transition énergétique se traduit par un besoin accru en biomasse et en ressources minérales. Ainsi, le développement des énergies renouvelables ou le déploiement de la mobilité électrique va se traduire par une augmentation des besoins en ressources minérales (déjà mobilisées par d’autres secteurs) que l’offre de matières secondaires n’arrivera à couvrir qu’en partie ;
  • Pour anticiper les risques associés aux évolutions de l’offre et de la demande en ressources naturelles (et donc mieux les maîtriser), des efforts importants d’amélioration de la connaissance sont nécessaires, en particulier pour les sols et les ressources minérales. Pour la biomasse en effet, des travaux ont été menés sur les usages énergétiques dans le cadre de la stratégie nationale de mobilisation de la biomasse. Pour les sols et ressources minérales, l’évolution des besoins pour l’économie française est encore mal connue. Les potentiels d’économies de ressources offerts par le développement de l’économie circulaire doivent également être identifiés et quantifiés.

Quelles sont les recommandations du Plan national des ressources ?

Dans ce contexte, le Plan national des ressources propose un ensemble de pistes d’actions visant à mieux adapter l’offre et la demande de ressources naturelles :

  • du côté de l’offre : développement du recyclage, développement de l’offre nationale pour les ressources disponibles sur le territoire, réduction des fragilités liées à l’évolution des importations. L’offre nationale présente l’avantage de sécuriser l’approvisionnement et d’inscrire les activités extractives de matières que nous consommons dans le cadre de la réglementation environnementale française, connue pour son exigence ;
  • du côté de la demande : optimisation des procédés industriels, allongement de la durée de vie des équipements et des produits, modification des comportements, etc.