Prolongation d’un permis exclusif de recherche de mines dit « Permis de Bon Espoir » à la société Armina Ressources Minières en Guyane

Par arrêté ministériel du 3 août 2015 publié au Journal Officiel le 19 août 2015, le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique a accordé une deuxième période de prolongation pour le permis exclusif de recherches de mines d’or et substances connexes dit « Permis de Bon Espoir » à la société Armina Ressources Minières jusqu’au 31 octobre 2016.
19 août 2015

Ce permis dit « Permis de Bon Espoir » d’une superficie d'environ 122,275 km², porte sur le territoire des communes de Mana et de Saint-Laurent-du-Maroni dans le département de la Guyane. La société s'est engagée à investir un minimum de 1 250 000 euros pour réaliser des travaux de prospection.

Il s’agit de la deuxième et dernière prolongation de ce permis, qui avait octroyé initialement en 2011. A l’issue de cette deuxième période de prolongation, la société Armina Ressources  Minières devra procéder à une demande de concession ou de permis d’exploitation si elle souhaite conserver ses droits miniers sur le périmètre.

Pour pouvoir réaliser concrètement des travaux de recherche, la société Armina Ressources Minières devra, en fonction de la nature, de l’importance et de l’impact potentiel des travaux envisagés, déposer une déclaration ou une demande d’autorisation d’ouverture des travaux auprès du préfet de la Guyane.

La demande d'autorisation est accompagnée d’une étude d'impact et donne lieu à enquête publique. Les décisions préfectorales prennent la forme d’arrêté fixant les prescriptions de protection des enjeux environnementaux.