La construction modulaire pour économiser les ressources

Dans le cadre d'un appel à projets de l'ADEME, 4 centres techniques de la construction (CTICM, CERIB, CTMNC et FCBA) se sont réunis pour développer le projet DEMODULOR.
11 janvier 2016

Dans le but de préserver les ressources naturelles, 70% des déchets de la construction et de la démolition devront être valorisés d'ici à 2020 (réemploi ou recyclage).

L'objectif initial de ce projet d'une durée de 32 mois était de définir et de faire évoluer des procédés constructifs de gros œuvre pour faciliter leur démontabilité et, de facto, la valorisation des déchets issus de la construction.

Quatre procédés de gros œuvre ont été sélectionnés, tenant compte de l'importance de leur volume de marché,

  •     Deux systèmes à usage résidentiel, le mur démontable en terre cuite et le plancher sec acier-bois-béton;
  •     Deux systèmes à usage tertiaire, le plancher mixte acier-béton et le panneau bois.

Les essais réalisés sur des prototypes à l'échelle 1 ont permis :

  1. de valider les performances techniques des solutions (démontabilité et résistance mécanique satisfaisantes) ;
  2. de générer d’importantes perspectives de bénéfices
  • environnementaux (réduction des émissions et des déchets, préservation des ressources);
  • économiques (approche modulaire répondant, en terme de coûts, aux demandes croissantes d'évolutivité dans le temps des programmes de construction résidentiels ou tertiaires).

Il est prévu de poursuivre la démarche de la construction modulaire par la réalisation d'un bâtiment de démonstration complet (DEMODULOR2).