Le platine moins cher que l'or, malgré des fondamentaux solides

Le marché du platine est resté déficitaire en 2014. Une année atypique caractérisée à la fois par un fléchissement de l’offre et de la demande mondiales du métal et des cours bas ne reflétant pas l’offre resserrée du marché. Le déficit se chiffrait à environ 21 t, comme en 2013, selon l’étude publiée en mai 2015 par le Conseil mondial de l’investissement dans le platine (WPIC)*.
23 juin 2015

Offre

L’offre minière globale a chuté d’environ 20 % en 2014 (151,8 t de platine raffiné, soit 37 t de moins qu’en 2013) suite aux grèves des mineurs sud-africains qui ont duré 5 mois en 2014, de janvier à juin. En effet, la production minière sud-africaine a décliné de presque 30 % à 96,9 t (38,6 t de platine de moins qu’en 2013). Cependant, l’augmentation de la production canadienne (14 %) - avec notamment la mise en production de la mine de Totten par Vale en février 2014 -, ainsi que la mise sur le marché d’une partie des stocks des producteurs ont permis de modérer la carence de l’offre (19,4 t de moins qu’en 2013, soit -11 %). La production de la Russie et celle du Zimbabwe sont restées stables.

La production secondaire issue du recyclage a progressé de presque 3% en 2014. La diminution des activités de recyclage en joaillerie (-2,5 t à 24,1 t) a été compensée par l’augmentation du recyclage des pots catalytiques (+4,2 t à 39,0 t), en Europe majoritairement. Plus de 50 % des pots catalytiques traités en 2014 étaient issus de véhicules produits entre 1999 et 2005, période pendant laquelle la proportion des véhicules diesel équipés de catalyseurs riches en platine est passée de 30 % à plus de 50 %. De plus, pendant cette même période, les quantités de platine contenues dans les catalyseurs ont augmenté pour répondre aux normes anti-pollution "Euro 3" et "Euro 4".

Marché du platine en 2013 et 2014

Marché du platine en 2013 et 2014

Source : World Platinum Investment Council

Demande mondiale en platine par secteur de consommation en 2013 et 2014

Demande mondiale en platine par secteur de consommation en 2013 et 2014

Source : SFA (Oxford) (données Platinum Quaterly Q1 2015)

Demande

La demande globale de platine a fléchi d’environ 7 % (-17,7 t) en 2014 par rapport à 2013, pour s’établir à 247 t, et ceci malgré une croissance de la demande combinée de la catalyse automobile, joaillerie et des applications industrielles (+7 t). La contraction de la demande en 2014 est due à la baisse des investissements dans les ETF cotés sur le platine en 2014 (-21,5 t), alors que la demande des investisseurs pour ce type de produits avait connu une hausse sans précédent en 2013, suite au lancement d’un nouveau fonds ETF en Afrique du Sud (Absa New Gold Platinum), en avril 2013. La demande pour les investissements dans le platine physique (lingots, pièces et produits financiers) représentait 11 % de la demande en 2013, contre 2 % en 2014.

La demande de platine hors investissement a augmenté de 3 % en 2014, à 291,4 t, et a progressé dans tous les secteurs consommateurs. La demande pour les pots catalytiques - qui représente environ 40 % de l’utilisation du platine - a augmenté de 3,8 %, reflétant la reprise de la production automobile en Europe et la progression de la production chinoise (La Chine est devenu le premier producteur automobile en 2012, devant l’Union Européenne). La Chine aurait utilisé presque 30 % de plus de platine en 2014 pour la catalyse automobile. La demande chinoise en 2014, qui est estimée à 8,8 t (données Reuters GFMS), est comparable à celle du Japon.

Les stocks en surface, qui s’élevaient à 108 t à la fin 2013, ont diminué de 20 % à 87 t à la fin 2014.

Les prix du platine

Malgré une offre réduite et une demande qui reste solide, l’once de platine s’est dépréciée de 12 % en 2014, avec une moyenne annuelle de 1 388 US$, son niveau le plus bas depuis 2009. Les prix ont bondi de 11 % pendant la première moitié de l’année, soutenus par les risques au niveau de l’offre sud-africaine, avec un plus haut à 1 520 US$ le 10 juillet 2014, avant de retomber au second semestre, avec un plus bas à 1 197 US$/l’once le 14 novembre 2014. Le platine est actuellement moins cher que l’or, d’environ 50 US$/oz. Un fait rare puisqu’une décote par rapport à l’or n’a été observée que 3 fois depuis 1990 (fin 2008, à partir de 2011 et avril 2012).

Le platine, tout comme les autres métaux précieux, a souffert de la hausse du dollar américain et du désintérêt des investisseurs. Les prix ont continué à s’écrouler en 2015 (1 083 US$/oz le 15 juin 2015, son niveau le plus bas depuis mars 2009).

Et en 2015...

L’offre globale pour l’année 2015 devrait retrouver son niveau de 2013 avec le retour à la normale de la production minière sud-africaine, et la demande hors investissement devrait poursuivre sa croissance. La demande pour la catalyse automobile sera soutenue en Europe par l’entrée en vigueur de la norme automobile européenne Euro 6, en septembre 2014. Les nouveaux pots d’échappement contiendront en effet plus de platine. Selon le WPIC, le marché du platine devrait rester en déficit en 2015 (<6 t).

 

Notes

*Les grands producteurs mondiaux de platine ont formé, en novembre 2014, le Conseil mondial de l’investissement dans le platine - World Platinum Investment Council (WPIC) -, dont l’un des objectifs est de promouvoir les investissements dans le métal précieux. Cet organisme regroupe actuellement 6 membres, les compagnies minières Anglo American Platinum, Lonmin, Aquarius Platinum, Northam Platinum Limited, Implats et Royal Bafokeng Platinum. Le WPIC publie une revue trimestrielle de l'offre et de la demande de platine.

Thomson Reuters GMFS publie également une étude annuelle du marché du platine. Selon leur analyse publiée le 14 mai 2015, le déficit du marché du platine aurait atteint -31,6 t, contre -20,8 t selon le WPIC. Une des raisons de cet écart notable réside dans la méthode de calcul des bilans : les données de l’offre minière n’incluent pas les stocks des producteurs. Les données du recyclage et d’investissement peuvent aussi varier selon les sources.

 

Maïté Le Gleuher

Sources

https://forms.thomsonreuters.com/gfms/

http://www.platinum.matthey.com/

https://platinuminvestment.com//

https://www.sfa-oxford.com/

Metal Bulletin : Juin 2015