© BRGM

Fiches de criticité

Sous la conduite du comité des métaux stratégiques (COMES), le BRGM élabore des fiches de criticité des métaux présentées selon un format-type regroupant 10 facteurs.

Risques d'approvisionnement et impact économique

Pour un acteur économique ou une économie, la criticité d'une substance minérale s'apprécie selon deux axes : les risques d'approvisionnement et l'impact économique.

L'impact économique est du ressort des entreprises et s'évalue en appréciant principalement les conséquences d'une rupture totale de l'approvisionnement et en calculant la sensibilité du coût de revient à l'évolution des prix.

Les risques d'approvisionnement se distribuent sur toute la chaîne de valeur. Celle-ci commence avec la découverte géologique d’une ressource exploitable, puis sa mise en exploitation pour aboutir à la production et la commercialisation d’un produit qui peut être un système parfois très complexe, tel qu’un avion ou une voiture, comportant donc de nombreux sous-ensembles.

La complexité des systèmes et des filières de production spécifiques à chaque sous-système (par exemple un pot catalytique dans une voiture), le développement généralisé de chaînes de sous-traitance à multiples niveaux et la banalisation des concepts de « juste à temps » et de « zéro stock » font que beaucoup d’industriels produisant un produit fini n’ont qu’une visibilité, voire une connaissance, très limitée des métaux et ou des ressources minérales entrant dans leur composition, c'est le premier facteur de risque.

Lorsque la substance est identifiée, l'état et l'évolution des réserves (quantité, concentration géographique, modalités d'exploitation, situation politique,..) et des capacités de première transformation, qui constituent l'offre, sont déterminants. Le potentiel de recyclage et de substitution peuvent mitiger les risques de disponibilité des produits miniers et s'inscrit dans la démarche positive de l'économie circulaire

La demande fortement corrélée à la situation économique mondiale peut être sujette à des  variations rapides, en cas d'évolutions technologiques par exemple, par rapport aux délais nécessaires pour mettre en œuvre de nouveaux projets miniers qui est en moyenne de 10 à 15 ans. La cyclicité des prix des matières premières induite est par ailleurs amplifiée par la spéculation.

Chaque étape de la production est soumise à des contraintes extérieures d'ordre  réglementaire qui viennent bouleverser la totalité de la chaîne de valeur. Ces contraintes sont environnementales, sanitaires ou de protection des travailleurs ou proviennent de mesures de restrictions commerciales.

Facteurs de criticité pris en compte

Les thèmes retenus dans les fiches de criticité sont donc : les usages et la consommation, la production, le potentiel de recyclage, les potentiels de substitution, les prix et les évolutions réglementaires. La production, les ressources géologiques, les filières industrielles nationales et la situation du commerce international sont également présentées.

Les fiches sont destinées à mettre à disposition des acteurs économiques, des responsables politiques et administratifs, des chercheurs et des enseignants, des médias, ainsi que du public un ensemble élargi de données et d’informations relatives aux chaînes de valeur de matières premières minérales. L’objectif poursuivi est d’offrir une information aussi factuelle que possible, détaillant les aléas pouvant affecter les chaînes de valeur industrielles dépendant de chaque matière première minérale étudiée qui présentent une importance particulière du point de vue de l’économie française.

Une notice méthodologique explicite chacun des champs retenus. Chaque champ est qualifié par ses sources ainsi que par sa date d'actualisation et par tout commentaire paraissant pertinent pour l’utilisation des fiches.

Les informations proviennent des monographies substances produites ces dernières années par le BRGM et de sources publiques exploitées par le BRGM dans le cadre de ses missions d'intelligence économique pour le compte du ministère chargé des matières premières. Les données chiffrées sont issues des meilleures sources ouvertes de données, internationalement reconnues. Certaines sont gratuites, d’autres ne sont accessibles que sur abonnement. Malgré de nombreux efforts au plan international, il s’avère que les statistiques internationales souffrent d'un manque de fiabilité liées à de multiples facteurs qui sont décrits dans l'avertissement associé à chaque fiche. Les chiffres doivent le plus souvent être considérés comme des ordres de grandeur, ce sont les évolutions temporelles, les dynamiques qui traduisent le mieux les marchés et leurs évolutions. En cas d’enjeux économiques importants pour une entreprise, il est fortement recommandé de faire appel à une ou plusieurs expertises externes.

Le COMES, par une revue à minima annuelle, s'efforce d'actualiser les informations. Les lecteurs sont invités à communiquer au BRGM (via le formulaire Nous contacter) toutes réactions ou suggestions sur cette base d'information.

17 fiches de criticité sont disponibles (et téléchargeables) à ce jour. Elles concernent les substances listées ci-après :​

Pour plus d'informations sur la méthodologie d'élaboration des fiches, télécharger la notice méthodologique.

Dernière mise à jour le 18.04.2017