Véhicules hors d’usage en attente de passage au broyeur © ADEME - Olivier Sébart

Matières premières de recyclage

Le terme de matières premières de recyclage  (MPR) vise des matières premières qui sont rentrées dans un processus de recyclage après avoir fait l’objet d’un usage soit au stade de la production de biens, soit postérieurement au stade de la consommation des produits

Matières premières de recyclage que vise-t-on ?

Les matières premières de recyclage résultent de rebuts de production, chutes, loupés de fabrication ou invendus ou de déchets post-consommation. Ce terme vient en complément des matières premières primaires.

En France les acteurs utilisent de plus en plus le terme de matières premières de recyclage (MPR) afin d’éviter l’usage du qualificatif de secondaire qui peut paraître péjoratif ou en minimiser l’importance.

Sont qualifiées de matières premières de recyclage tous types de matières qu’elles soient minérales, métalliques, d’origine biologique (papiers, composts) ou pétrolière (solvants, plastiques) et qui rentrent dans un processus de recyclage.

Le statut des matières premières  de recyclage

Les matières premières de recyclage proviennent de déchets et deviennent des produits au cours du processus de recyclage. Ainsi, à un moment de la chaîne l’on passe d’un statut juridique de déchets (toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire) à un statut juridique de produits. Ce changement de statut n’est pas toujours formalisé et clairement défini. La directive cadre sur les déchets de 2008 a prévu la sortie du statut de déchets. Les principes généraux y sont définis et des règlements viennent préciser les conditions de cette sortie. Les premiers règlements parus portent sur les matières métalliques : fer, acier, aluminium puis plus récemment sur le verre. Le cuivre, les papiers et les composts sont à l’étude.

Les principaux chiffres

355 millions de tonnes de déchets ont été produites en 2010 dont 206 millions de tonnes en provenance de la construction et du BTP.

En 2010, les déchets produits en France ayant  fait l’objet d’un recyclage  en France ou à l’étranger concernent pour :

  • 12 467 000 t de métaux ferreux
  • 1 318 000 t de métaux non ferreux
  • 7 021 000 t de papiers cartons
  • 2 292 000 t de verre
  • 940 000 t de plastiques
  • 4 100 000 t de bois
  • 17 000 000 t de granulats

Dernière mise à jour le 04.07.2018