Exploration de lacs salés en Argentine, Forage sur le salar de Ratones©Emilano Gomez /Hidrotec Groupe Eramet

L'exploration minière

L’exploration est l’étape préalable à tout projet d’exploitation. Elle vise à mettre en évidence l’existence d’un gisement de minerais métalliques ou de minéraux industriels qui soit exploitable tant sur les plans technique et économique que sur le plan de la préservation de l’environnement.

Une activité très spécialisée

L’objectif d’un projet d’exploration est la découverte et la caractérisation d’un gisement de ressources minérales exploitable compte tenu de critères techniques (techniques et procédés d’extraction et de transformation), environnementaux et sociétaux (étude d’impact environnemental, réhabilitation du site après exploitation, implication des populations, …) et économiques (prix de vente des substances extraites, coûts d’exploitation et de réhabilitation, …).
Un projet d’exploration doit suivre plusieurs phases avant d’aboutir à un projet d’exploitation viable :

  • la génération du projet à partir d’idées scientifiques et de connaissances préalables,
  • l’identification de gites minéraux par différentes techniques d’exploration,
  • l’estimation des ressources et réserves économiquement exploitables,
  • les études de traitement et de valorisation des matériaux extraits,
  • la définition du projet de la mine et de l’usine de traitement des ressources extraites.

Ces phases nécessitent la maîtrise de connaissances très spécifiques et de techniques complexes. Les projets d’exploration sont donc généralement conduits par des sociétés ou des équipes spécialisées et mobilisent d’importants capitaux.

Des projets présentant de forts enjeux financiers

La réalisation d’un projet d’exploration est longue (parfois plus de 10 ans) et les chances de découverte d’un gisement remplissant simultanément les trois critères, environnemental, technique et économique, sont faibles : selon les connaissances géologiques initiales, seuls 5 à 20% des projets aboutissent. De ce fait et en raison des capitaux engagés (plusieurs millions voire dizaines de millions d’euros), la mise en œuvre de projets d’exploration représente d’importants risques financiers.

Une fois l’exploration menée à son terme et l’existence d’un gisement exploitable prouvée, le projet peut passer à une phase d’exploitation. Cependant, l’exploration autour du gisement se poursuivra tout au long de la vie de l’exploitation afin d’en avoir une connaissance très fine, permettant ainsi d’augmenter les réserves connues et la durée de vie de l’exploitation. Parce qu’elle vise une exploitation la plus efficiente possible des ressources du sous-sol, cette méthode s’inscrit donc dans une démarche de développement durable.

Les techniques d'exploration

L’exploration minière s’appuie sur un large éventail de techniques visant à l’acquisition de connaissances sur la nature et la structure du sous-sol.

Les techniques d’exploration peuvent être classées en trois catégories :

  • Les techniques dites « non invasives » : elles permettent aux géologues d’estimer, par comparaison avec des modèles géologiques connus, la probabilité d’existence de minéralisations dans la zone explorée puis de prouver l’existence de ces minéralisations et d’en estimer les dimensions. Ces techniques consistent en des analyses géochimiques d’échantillons prélevés à la surface du sol (collecte et analyse de roche, sols, alluvions) et en des mesures géophysiques (analyses magnétiques, radiométriques ou électriques, à la surface du sol ou aéroportées, de la nature des roches),
  • Les techniques dites « invasives » : les sondages, ou forages, permettent de collecter des échantillons de roche en profondeur,
  • L’étude en laboratoire des roches prélevées : elle a lieu lors de deux phases du projet d’exploration distinctes l’une de l’autre :
    • La minéralogie vise à caractériser les échantillons de roches pour en préciser la nature et déterminer leur teneur en métaux ou en minéraux.
    • La minéralurgie vise à sélectionner et mettre au point les procédés nécessaires à l’extraction des métaux du minerai en cas d’exploitation du gisement.

La réussite d’un projet d'exploration implique le recours à une combinaison de toutes ces techniques.

Définition du terme « gisement »

Une concentration de minéraux ou un gite minéral est reconnu comme étant un gisement si, au moment considéré, il est rentablement exploitable compte tenu des conditions économiques, sociales et techniques, dans un environnement durablement protégé et un après-mine maîtrisé.

Dernière mise à jour le 08.06.2015