© BRGM

Données économiques mondiales des minerais et métaux

Le BRGM tout comme d'autres organisations, assure le suivi statistique du marché mondial d’une vingtaine de métaux, avec le concours du Bureau de la politique des ressources minérales non énergétiques (Ministère de la transition écologique et solidaire).

Les industriels français devant importer la quasi-totalité des minerais et métaux indispensables à leurs activités de production, une bonne connaissance des sources des matières premières et des volumes en jeu contribue à la maîtrise de leur approvisionnement.

La Banque de données Economiques Mondiales des Minerais et Métaux (BE3M) présente des données statistiques annuelles de production minière et métallurgique ainsi que des données de consommation. Présentées par pays, ces données portent actuellement sur les métaux suivants : aluminium, antimoine, argent, cadmium, or, cobalt, chrome, cuivre, étain, fer et acier, lithium, magnésium, manganèse, molybdène, nickel, palladium, platine, plomb, uranium et zinc. Pour certains métaux comme le plomb, les données de production de métal raffiné issu du recyclage sont incluses.

La BE3M rassemble également des informations sur les volumes échangés entre les différents acteurs. Les séries de données couvrent d’une manière générale les deux dernières décennies. Une partie de ces données était anciennement publiée sous forme d’un annuaire, l’Annuaire Statistique Mondial des Minerais et Métaux (AS3M).

Accéder à la base de données

Certaines données peuvent être consultées et exportées sous forme de tableaux. Des outils interactifs de représentation graphique seront prochainement mis à disposition.

Contact : Maïté Le Gleuher

 

L’OCDE, Organisation de coopération et de développement économiques, a réalisé une note de politique commerciale qui interroge les politiques nationales d’exportation de produits miniers : " Exportations de produits miniers : une contribution à la croissance de l’ensemble de l’économie ?". Elle met l’accent sur : L’usage collectif et important des ressources minérales dans tous les secteurs économiques à l’échelle mondiale, souligne l’interdépendance de nombreuses nations aux ressources minières qu’elles soient productrices ou consommatrices de ces ressources, indique  que les restrictions à l’exportation ne sont pas le meilleur moyen d’atteindre des objectifs décisifs  de politiques commerciales,  et intègre dans son analyse les enjeux liées aux transitions énergétiques des pays qui souhaitent s’y impliquer.

Son inventaire des restrictions à l'exportation comprend les interdictions d'exportation, les contingents, les taxes, les licences non automatiques et toute autre mesure restrictive à l'exportation. Une hiérarchie a été établie en fonction du potentiel de distorsion des échanges de chaque mesure. L'inventaire a été combiné avec les données sur la production et les réserves recueillies par l'US Geological Survey, et les données commerciales d'UN-Comtrade, pour fournir une image plus complète des marchés mondiaux des métaux et des minéraux.

l’OCDE étaye son analyse d’exemples et  propose  un outil interactif de visualisation de données comprenant un inventaire des mesures de restriction des exportations placées sur 66 métaux et minéraux.

 

Dernière mise à jour le 28.09.2018