Arfvedsonite étoilée - Kringlerne, Groenland © BRGM - N. Charles

Comité pour les métaux stratégiques

 

 

 

Le Comité pour les métaux stratégiques COMES, lieu de dialogue et de réflexion est force de proposition auprès du ministre chargé des mines dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de gestion des métaux stratégiques. Les propositions du COMES doivent contribuer à renforcer la sécurité d’approvisionnemen nécessaire à la compétitivité durable de l’économie.

 

Le COMES : lieu de concertation entre les acteurs français

Le Comité pour les métaux stratégiques  COMES a été créé par le décret du 24 janvier 2011. Il a pour mission d'assister le ministre chargé des mines dans l'élaboration et la mise en œuvre de la politique de gestion des métaux stratégiques, en vue de renforcer la sécurité d'approvisionnement nécessaire à la compétitivité durable de l'économie.

 

Le COMES a été installé officiellement par le ministre de l’industrie le 30 mars 2011. Il est issu du plan d’action métaux stratégiques engagé en 2010.

Bilan d’activité

Le bilan des actions menées par le COMES est d’ores et déjà très positif : les enjeux des métaux stratégiques pour l’économie nationale ne sont plus ignorés. La sensibilisation des entreprises par les outils développés et les actions menées par le COMES a permis d’introduire une culture du risque lié à l’approvisionnement en matières premières. Une impulsion à la recherche a été conduite vers ces thématiques en particulier sur le recyclage de métaux stratégiques. Enfin, le portail dédié aux matières premières non énergétiques lancé par le COMES est un outil clé d’information de communication auprès des acteurs du secteur et du grand public, avec plus de 5000 visites uniques mensuelles.

Depuis sa création, le paysage institutionnel et économique a été fortement transformé, la nouvelle ambition industrielle de la France , la loi de transition énergétique pour une croissance verte et la chute des cours des métaux définissent un nouveau cadre dans lequel le COMES doit évoluer. Il s’est donc orienté vers une nouvelle étape qui pérennise son action et son rôle de référent sur les métaux stratégiques. Il s’est doté pour cela d’une nouvelle organisation plus compacte autour d’un bureau permanent qui favorise une plus grande transversalité de travail. Des groupes de travail temporaires peuvent être mobilisés sur des thèmes spécifiques.

Le COMES conserve son ambition d’identifier et de prévenir d’éventuels risques d’approvisionnement pour l’économie nationale. Pour cela, il assure une veille structurée qui consiste à quantifier les besoins en métaux pour l’économie française et pour les transitions encours (énergie, mobilité, numérique). Il contribue au dynamisme des programmes de recherche qui s’illustre par le soutien au renouvellement et au renforcement du programme européen sur les matières premières. Il poursuit son investissement dans la communication aux entreprises et au grand public sur les enjeux liés aux ressources minérales. Pour répondre aux besoins en matières, Il promeut la valorisation des ressources primaires et secondaires présentes sur le territoire français et poursuit la démarche vers une économie circulaire en favorisant le développement d’une filière française de recyclage de métaux stratégiques.

 

Programme de travail 2017

  • 4 réunions de suivi du programme de travail et d‘échanges sur l’actualité (mars,  juillet, septembre, décembre)

  • déploiement d’un réseau d’intelligence économique sur les métaux stratégiques

  • Exploitation par un groupe de travail de l’étude ADEME sur le recyclage des métaux stratégiques

  • Production de plusieurs notes de position en relation avec les travaux réalisés

    • Métaux stratégiques et transition énergétique (parue en mai 2017)

    • Métaux stratégiques et recyclage (prévue en janvier 2018)

    • Criticité des métaux stratégiques (prévue en décembre 2017)

  • Organisation de deux séminaires :

    • métaux de la transition énergétique (février 2017)

    • La criticité des métaux pour la France - Focus : les métaux de la transition numérique (décembre 2017)

 

Dernière mise à jour le 08.10.2018