Selon une étude commandée par la Commission européenne, un déficit structurel de l'offre en sulfate de nickel pourrait intervenir après 2027

Publié le 11/02/2021
Dernière modification le 12/02/2021

Le centre de recherche (JRC) auprès de la Commission européenne publie une étude prospective sur la demande et la sécurité d'approvisionnement en nickel pour le déploiement des véhicules électriques en Europe.

L'objectif du rapport est de fournir des recommandations sur la sécurité d'approvisionnement sur le long terme. Le rapport identifie les éventuels goulots d'étranglement de la chaine de valeur ainsi que les potentiels risques pesant sur l'Europe pour l'accès aux sulfates de nickel. Il formule également des propositions pour renforcer la résilience de l'Europe.

Parmi les conclusions, il peut être noté qu'un déficit structurel pourrait intervenir après 2027 et qu'il serait nécessaire de sécuriser un accès à des ressources primaires de nickel. Ces investissements sont évalués à 4Mds € d'ici 2030.

Dernière mise à jour le 12.02.2021