Classement de Shanghai : L'université de Lorraine, meilleure d'Europe dans le domaine minier

Publié le 15/07/2020
Dernière modification le 15/07/2020

L’Université de Lorraine progresse encore dans la catégorie « Mining and Mineral engineering », de la 19° place à la 11° place du classement de Shangaï. C’est la seule université européenne dans le top 20, et elle est suivie par l’Imperial College (23°), et Freiberg (27°).

Qualité de la formation et excellence de la recherche

Ce classement résulte à la fois de :

Il faut également mentionner la chaire de mécénat Industrie Minérale & Territoires, dont l’ENSG est l’une des 4 écoles fondatrices, avec une forte implication d’enseignants-chercheurs de l’EMN et de l’ENSG, la chaire partenariale Orano-Université de Lorraine, l’implication dans le groupement de recherche (GDR) « Prométhée » dédié aux aspects géométallurgie et hydrométallurgie, en partenariat avec des laboratoires de l’université de Lorraine dans le domaine du génie des procédés (LRGP).

Des partenariats avec les universités australiennes et chinoises

L'université de Lorraine est donc la quatrième université non chinoise après 4 universités australiennes (Australie-Occidentale, Adélaïde, Monasch). Elle se place juste devant l'université du Queensland, université avec laquelle le laboratoire international associé (LIA) Sucre a été mis en place en 2019 grâce à l’activité du LabEx Ressources21 et des laboratoires Otelo. Sucre est une collaboration entre l’Université de Lorraine et le Sustainable Minerals Institute (SMI) à l'Université du Queensland, qui couvre tous les domaines de l’exploration jusqu’à l’intégration territoriale et pour laquelle un dossier d’IRP (International Research Partnership) est soumis.

Il est également à noter noter que l’Université Sun-Yat-sen en Chine, classée 38°, est celle avec laquelle le laboratoire international associé (LIA) Ecoland a été mis en place par le LSE (Laboratoire Sol Environnement) pour l’étude de la restauration et de la phytoremédiation des sol pollués par des terres rares dans la seconde plus grande province d’exploitation de terres rares en Chine.

Des enjeux d'approvisionnement plus que jamais essentiels

Dans le contexte actuel, assurer de manière responsable et respectueuse de l’environnement, l’approvisionnement en métaux notamment pour la transition énergétique est plus que jamais essentiel. La grande diversité des savoir-faire des unités-mixtes de recherche CNRS-UL et INRAE-UL sont à l’œuvre pour contribuer aux challenges scientifiques des fortes évolutions que va connaître la planète dans les années à venir dans le domaine des ressources.

 

Michel Cathelineau

Directeur scientifique du LabEx Ressources 21-I (2011-2019) et Directeur des Partenariats du Labex Ressources II (2020-2025)

 

Alexandre Chagnes

Directeur scientifique du LabEx Ressources 21-II (2020-2025)

 

Classement de Shanghai par sujets académiques 2020 - Mine et ingéniérie des minéraux
Rang mondial Institution Pays Rang national Score
1 Université du Centre-Sud - Shangsha Chine 1 262,2
2 Université de technologie et des mines de Chine - Xuzhu Chine 2 259,3
3 Université de géosciences de Chine - Beijing Chine 3 226,4
4 Université d'Australie-Occidentale Australie 1 225,1
5 Université de technologie et des mines de Chine - Beijing Chine 4 214,2
6 Université du Sichuan Chine 5 207,0
7 Université d'Adélaïde Australie 2 205,0
8 Université de géosciences de Chine - Wuhan Chine 6 204,2
9 Université Monash Australie 3 203,0
10 Université de sciences et de technologie de Shandong Chine 7 196,0
11 Université de Lorraine France 1 193,2
12 Université du Queensland Australie 4 192,0
13 Université de Nouvelle-Galles-du-sud Australie 5 189,4
14 Université du Nord-Est - Shenyang Chine 8 184,5

 

 

Dernière mise à jour le 15.07.2020