Attribution de deux permis exclusifs de recherches de mines dit "Permis Bernard" et "Permis Cigaline" à la SOTRAPMAG

13/07/2016
Emprises des PERM Bernard et Cigaline sur fond géologique

Par arrêtés ministériels du 6 juillet 2016, publiés au Journal Officiel le 13 juillet 2016, le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique a accordé deux permis exclusifs de recherches de mines d’or et de substances connexes (cuivre, zinc, plomb, argent et molybdène) dit « Permis Bernard » et « Permis Cigaline » à la SOTRAPMAG. Ces permis, dont les superficies sont respectivement de 29 et 24,4 km², portent sur le territoire de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane. La société s'est engagée à investir 675 000 euros sur le « Permis Bernard » et 930 000 euros sur le « Permis Cigaline » sur une durée de cinq ans pour réaliser des travaux de prospection ayant pour objectif de découvrir d’éventuelles extensions à l’est et à l’ouest du gisement appelé « Montagne d’Or ».

Avant de pouvoir réaliser concrètement des travaux de recherche, la SOTRAPMAG devra, en fonction de leur nature, de leur importance et de leur impact potentiel, déposer une déclaration ou une demande d’autorisation auprès du préfet de la Guyane.

La demande d'autorisation d’ouverture de travaux est accompagnée d’une étude d'impact et donne lieu à enquête publique. Les décisions préfectorales prennent la forme d’arrêté fixant les prescriptions de protection des enjeux environnementaux.

Dernière mise à jour le 18.07.2016