Brune Poirson engage l’élaboration du plan de programmation des ressources minérales de la transition bas carbone

Publié le 04/03/2019
Dernière modification le 06/03/2019
06/03/2019

La secrétaire d’État, Brune Poirson, a installé le comité de pilotage en charge des travaux d’élaboration du plan de programmation des ressources minérales de la transition bas-carbone.

Ce Comité de pilotage est présidé par Mme Dominique Viel et appuyé par M. Alain Geldron. Il rassemble l’ensemble des administrations et des organisations et experts compétents. Ce plan, par une approche systémique des chaînes de valeur, doit permettre ensuite de passer à l’action.

L’objectif est de caractériser les technologies bas-carbone et leur contenu en ressources minérales, d’identifier les enjeux économiques environnementaux et sociaux associés, de mettre en lumière les opportunités industrielles et de développer les capacités de recyclage.

La Ministre a souligné l’importance de ce travail dans un contexte de sollicitation accrue des ressources minérales pour faire face aux besoins d'une population mondiale qui croît et qui accède à un meilleur niveau de vie. D’après les travaux du GIER (Groupe international des experts sur les ressources) si les tendances d'évolution de la consommation de ressources minérales des décennies passées se poursuivent, il faudra extraire 122 milliards de tonnes de ressources minérales en 2050 contre 47 milliards de tonnes aujourd’hui. Cette croissance de la demande est confirmée par de récents travaux de l’OCDE.

Cette tendance, si elle ne peut complètement être inversée, peut être freinée en faisant de la sobriété le cœur des modes de consommation, et en inscrivant l'économie de ressources naturelles au cœur des modèles de production. La Ministre souhaite que le plan inscrit dans l’action 5 de la feuille de route de l’économie circulaire publiée en avril 2018 soit un outil de pilotage de la politique industrielle française, afin que la transition écologique soit créatrice d’emplois et de valeurs. Ce plan partira des acquis des travaux déjà réalisés, en particulier ceux du Comité des métaux stratégiques (Comes), d’Ancre et des Académies des sciences et des technologies.

En effet, compte tenu du caractère stratégique que revêt l'atteinte des objectifs Climat, les ressources minérales nécessaires à la mise en œuvre de cette transition bas-carbone sont, par essence, stratégiques et les objectifs de ce plan essentiels pour la France. Mieux connaître les besoins en ressources minérales de la transition bas-carbone c’est pouvoir mieux maîtriser les risques associés à leur approvisionnement : économiques, environnementaux et sociaux, et éviter la fuite carbone par un transfert des externalités.

Dernière mise à jour le 06.03.2019